Accueil

Hatem Ben Arfa ne portera plus le maillot du PSG

17 juillet 2017 Actualités


Ce dimanche, le Journal du Dimanche évoquait la raison pour laquelle Hatem Ben Arfa ne faisait pas partie du groupe du PSG pour le stage à Miami. Ce lundi L’Equipe annonce que Nasser Al-Khelaïfi ne veut plus le voir porter les couleurs du club de la capitale.

Si l’adage veut que l’amour dure trois années, l’idylle entre le Paris Saint-Germain et Hatem Ben Arfa aura perduré trois fois moins. En effet, ce dimanche le JDD annonçait les raisons pour lesquelles Hatem Ben Arfa n’était pas partie avec ses coéquipiers du PSG en stage aux États-Unis, à Miami. En cause, une discussion avec l’Emir Al-Thani, le propriétaire du club de la capitale, le 8 avril dernier à la veille de la réception de Guingamp au Parc des Princes (4-0).

Dans cette courte entrevue, l’ancien Aiglon a demandé à l’Emir du Qatar son contact, expliquant que son président Nasser Al-Khelaïfi ne lui répondait plus depuis quelque temps maintenant. Une phrase qui aurait pu faire rire tout le monde, mais, visiblement pas l’ancien tennisman qatari (entre 1992 et 2003). Un véritable camouflet pour celui qui avait fait venir de lui-même l’international français alors libre après sa sublime année avec Claude Puel à Nice.

Le club veut qu’il parte à tout prix

Cet été, le président de la formation de la Ville Lumière a donc demandé à Unai Emery, son entraîneur basque, de ne pas le convoquer pour le stage de présaison, tout comme Krychowiak, poussé vers la sortie un an après son arrivée, et Serge Aurier, autorisé à rester en Europe pour négocier son transfert après la signature de Dani Alves. Une requête acceptée par l’ancien de Bilbao qui, selon le JDD, n’a pas eu trop à réfléchir sur son cas.

Aujourd’hui, L’Equipe révèle que cette histoire va encore plus loin. En effet, le milieu offensif de la génération 87 ne devrait plus jamais porter le maillot du Paris Saint-Germain et le club souhaite qu’il s’en aille à tout prix. Le joueur, lui, ne compte pas quitter la capitale sans toucher une partie de l’argent de sa dernière année de contrat et est prêt, pour cela, à patienter six mois pour voir si sa situation évolue. Toujours d’après le quotidien, ses pistes les plus chaudes se situeraient en Turquie, décidément très active sur le marché français. Une chose est certaine, on ne devrait plus revoir Ben Arfa avec le maillot du PSG.


Partager